Van Cleefs & Arpels

Architecture intérieure
Paris 
2019

L’invitation de Van Cleef & Arpels à concevoir des espaces de vie au sein de leurs bureaux parisiens a été l’occasion d’imaginer de concert une architecture et son contenu.
Depuis l’entrée jusqu’aux espaces de travail, le parcours du visiteur a été pensé comme une succession de perspectives et d’instants saisissants.
La traversée d’une cour en efflorescence, mise en valeur par le paysagiste Arnaud Maurières, projette l’imaginaire dans une jungle épanouie, à l’abri des regards.
Depuis l’entrée, au seuil d’un accueil lumineux, l’œil est attiré par la perspective d’un espace contracté qui se libère ensuite sous l’éclat de la verrière.
La bibliothèque est taillée dans un écrin d’obscurité vertical et magique, où sont suspendues des formes scintillantes. Dédié à la poésie du temps, à la curiosité et aux surprises, ce lieu en accès libre invite les usagers à se ressourcer dans les oasis de la journée.
Le contenu des bibliothèques est le fruit d’un travail commun avec des artistes. On y trouve les joyaux algébriques de Laurent Derobert et des ouvrages multiples sélectionnés par Jean-Marc Ferrari. Ça et là sont installées des pièces protéiformes, œuvre réalisée à quatre mains avec l’artiste plasticien Marc Couturier.
Sous la lumière de la verrière se trouvent les espaces de travail collectif, adaptés à une multiplicité d’usages et modulables selon les besoins de la journée : espaces collectifs pour pause déjeuner, temps créatif ou réunions informelles, meeting-rooms s’adaptant aux nécessités de confidentialité comme d’ouverture.
Un escalier monumental sert de socle à une fresque délicate de Marc Couturier, évoquant le mouvement perpétuel.
Tous ces espaces sont destinés aux collaborateurs de la Maison. Lieux vivants, ils appellent à être enrichis des esprits et des curiosités de chacune et chacun.